Pétanque Club La Salvetat Saint-Gilles : site officiel du club de pétanque de La Salvetat-Saint-Gilles - clubeo

Quintais roi de Montpellier

20 juin 2017 - 18:37

http://www.boulistenaute.com/actualite-languedoc-roussillon-quintais-roi-montpellier-19396

 

Le sociétaire de Oléron Pétanque Elite s'est imposé lors de l'Odyssée des Champions en compagnie de Suchaud et Lucien, en imposant un énorme niveau de jeu.

 

2ème Odyssée des Champions

 


Quintais roi de Montpellier
 

 

Le sociétaire de Oléron Pétanque Elite s'est imposé lors de l'Odyssée des Champions en compagnie de Suchaud et Lucien, en imposant un énorme niveau de jeu.
 
Quarante-deux champions et championnes, du monde ou de France réunis sur le même site pour la photo de famille, l'image frappait encore par son intensité, tant une telle réunion de talents est rarissime lors de l'année bouliste. La lutte promettait d'être chaude, sur une place des Grands Hommes écrasée de soleil, et elle le fut : à l'issue de cinq tours de qualification, on voyait tomber les formations de Le Boursicaud, Fazzino, Loy, Cortes, Sevilla et les tenants du titre de Marco Foyot. Restaient en course Rizzi, Lamour et Lakhal, qui ne parvenaient pas à trouver la bonne carburation face à Philipson et chutaient lourdement. Dans la deuxième demi-finale, c'est un choc des seigneurs auquel on assistait : Lucien fournissait une partie énorme à l'envoi, face à un très bon Henri Lacroix, et Suchaud et Dylan réalisaient une fabuleuse partie de tir. Mais la différence, face à un Robineau légèrement en dessous du niveau de cette partie de géants, venait de Philippe Quintais : le nouveau sociétaire d'Oléron pétanque réalisait une partie monstrueuse, qui permettait à son équipe de faire la course en tête. Mais Dylan tenait bon face à Lucien, les Dracénois revenaient dans le match et se procuraient un tir pour la marque à 8-11 que Robineau vendangeait malheureusement deux fois. 8/12, la messe était dite quelques instants plus tard et Quintais gagnait son billet pour la finale, mais quel match !
 
  
 
Rypen, Bruno Rocher et Philipson face à Quintais, Lucien et Suchaud, le pronostic penchait plutôt du côté des seconds. On espérait toutefois un bel affrontement, mais c'était sans compter, encore, sur l'ogre Quintais. Lancé une nouvelle fois par un Lucien des grands jours et un Suchaud égal à lui-même, l'homme aux douze maillots arc-en-ciel débutait la partie par deux frappes lumineuses à plus de treize mètres. 2-0, puis 7-0, ça allait très vite pour un Philipson qui enchaînait les casquettes et un Bruno Rocher moins à l'aise qu'à son habitude à l'envoi. Quintais et Lucien multipliaient les bouchons, alors que Rypen  éprouvait mille difficultés sur un terrain qui admettait difficilement son jeu en demi-données. Le Bourguignon se procurait pourtant, à la troisième mène, une frappe pour la marque. Raté, 8-0. C'était le début de la fin, avec une dernière mène étincelante de cinq points ponctuée d'un dernier carreau de Quintais qui démontrait encore une fois, alors que la DTN a validé récemment le retour du roi en équipe de France, que le plus grand joueur de sa génération était toujours là, et bien là.
 
 

 
Chez les filles, c'est Cindy Peyrot qui s'imposait cette année. En compagnie de Ludivine Lovet, la nouvelle étoile de la pétanque féminine s'imposait en finale face à Anaïs Lapoutge et Sandrine Herlem. 
 

:: LANCER LE DIAPORAMA
DES PLUS BELLES PHOTOS
DE NOS 42 CHAMPIONS

 
L'ALBUM PHOTOS
   
 
 
Parties à revoir
Prochainement
Sur Boulistenaute.com 
 
On en parle dans ce ::FORUM 

Commentaires

Aucun événement